Les versions (8)

Quand à la version du matin de ce triste mercredi 5 mai 2004, cela change sans arrêt.
Il est dit que trois gardiens découvrent mon fils.
Deux ans après la mort de mon garçon, il ne sont plus que deux.
Dans une version parlée : Le directeur me dit que ce matin là il a salué mon garçon qui allait très bien et qui  traversait la cour pour aller à la douche, il était dix heure du matin ! Quand au sou directeur il dit qu’il est le premier à être arrivé en secours sur les lieux à 11h30 et qu’il a aidé à porter secours à mon fils qui était pendu droit au dessus du lave main, ses pieds ne touchant pas le sol……                                                                                                                                              Problèmes il y a tout au plus un mètre de hauteur pour arriver au plafond et Yohan mesure 1m80 !…C’est impossible !………De plus la douche est la porte qui jouxte sa cellule il n’a donc jamais traversé la cour ni salué le directeur !…Pourquoi mentent ils ?
 Si mon fils n’avait pas été assassiné il n’y aurait aucune raison pour qu’ils agissent ainsi, Non ?                                                                                                Autre version qui se trouve dans l’autopsie : Yohan a été retrouvé en arrêt cardiaque pendu au sas d’entrée avec un drap torsadé autour du cou, ses pieds ne touchant pas le sol………                                                                                                                                              Il n’est cité aucune position particulière des jambes de mon fils ni même l’endroit exact du sas.
Je ferai savoir qu’il est impossible que les pieds de mon fils ne touchent pas le sol, il est trop grand !                                                                                                                                    
 mail: helenebourt@hotmail.fr

Laisser un commentaire