AUTOPSIE suite (6)

Pour continuer sur les points noirs de l’autopsie je vous dirai que celle-ci révèle de façon affirmée mais très brève et sans fournir aucune explication UNE HEMORRAGIE TEMPORALE à droite mais elle ne parle pas que Yohan a son oreille bleu/noire de ce même côté.                                                                      

Dés que j’ai eu connaissance de cette hémorragie qui est gravissime, je demande qu’est ce qui a pu la causer ? Mais je n’obtiens aucune réponse et ni le légiste, ni personne dans la justice, n’a daigné se pencher sur ce problème qui peut entraîner un processus mortel.

Et moi je ne connais qu’une seule explication : Un violent coup avec un objet contondant et cela expliquerai que l’oreille de ce même côté est bleue/noire.   
Cette autopsie ne parle pas non plus de l’aspect extérieur du crâne de Yohan, donc elle ne signale pas l’énorme bosse ni les deux longues et larges marques rouge sur l’arrière gauche de sa tête.  .

Il n’y a pas non plus d’I.R.M. du cerveau qui est la seule façon de déceler une blessure fermée du crâne. Ni de radio du squelette, pourtant la justice nous a fait savoir maintes fois par le biais des médias que si les victimes d’Alègre ont été classées en suicide c’est faute de ne pas avoir réalisé ces examens, mais à l’heure actuelle cela ne pourrait plus arriver vu les avancées scientifiques et le systématisme de ces examens dans toute autopsie. Alors pourquoi pour Yohan cela n’a pas été fait ?
Pourquoi le légiste n’a même pas recherché si sous les ongles de Yohan il n’y aurait pas des cellules de peau ayant un autre A.D.N. que le sien ? Est-ce ainsi que l’on doit procéder lorsqu’on est un médecin mandaté pour rechercher s’il y a eu crime ?
Le drap qui aurait « soit disant » servi à la pendaison de mon garçon n’a pas non plus été examiné, pourtant pour s’assurer qu’il n’y a pas eu assassinat n’aurait il pas été nécessaire d’au moins rechercher si il y avait bien des cellules de la peau de mon enfant et rien que les siennes ?                                              

Cette autopsie n’est pas fiable et en plus elle est sélective !                                                                        

Pour expliquer les deux petites marques de chaque côté du cou de mon fils, une sur chaque carotide le légiste ose écrire une supposition, il dit :    «  Cela PEUT CORRESPONDRE à des traces d’un lien TEL QU’un drap »  Moi je ne vois pas en quoi ? Ni comment cela pourrait être possible ?  Tout ceux qui les ont vues ont trouvé que cela PEUT CORRESPONDRE  à des traces TELLES QUE DES DOIGTS !       Une autopsie n’est ce pas une recherche qui apporte des preuves afin d’éclaircir les causes de la mort ?                                                            

Et la conclusion de cet examen post-mortem est aussi faite d’une supposition, en plus une seule alors qu’il y en a plusieurs et plus plausibles que celle que choisit le légiste, la pendaison, mais en plus il en parle dans des termes des plus vagues, il ne nous dit pas si c’est un suicide ou si l’on a pendu Yohan, et il ne qualifie pas cette pendaison, est elle par projection ou par strangulation ? Serait ce parce que rien nulle part ne correspond à aucune des deux ?  Le légiste écrit :
« ON PEUT EVOQUER une cause immédiate de décès. »                

Mais il oublie de dire immédiate à quoi ? Quand est décédé mon enfant ? Puis il n’en est même pas sur puisqu’il dit « on peut évoquer » ?                                                                                                          

Le légiste termine par : « Le décès EST COMPATIBLE avec un coma anoxique qui suit une asphyxie mécanique par pendaison. »                                                                                                                                            Je ne veux pas savoir avec quoi la mort de mon enfant est compatible mais je veux savoir de façon certaine, affirmée, et preuves médicales et scientifiques à l’appui, de quoi est réellement mort mon fils, et c’est à ça que sert une autopsie surtout quand le légiste est requis pour : « recherche de crime ». Alors pourquoi ce n’est pas le cas ?                                                                                                                Car moi aussi je peux vous donner certaines des compatibilités avec un coma anoxique et une asphyxie mécanique :
Ex : « le fait qu’on ait étranglé, ou étouffé, ou encore comme les termes du légiste peuvent laisser supposer : On aurait pendu Yohan.
Et quoi que ce soit, cela a été fait après ce qui a causé l’hémorragie temporale qui a sûrement plongé Yohan dans un coma, et l’hémorragie a bien eut lieu avant, puisque le légiste n’en parle pas dans la conclusion. »      
 

 mail: helenebourt@hotmail.fr                                     

                   

         

    

  

 

 

 

 

2 Réponses à “AUTOPSIE suite (6)”

  1. isabelle dit :

    bonjour je suis de tout coeur avec vous moi mon fils a ete pousse au suicide et le procureur a classe sans suite j ai des preuves de ce que j avance et ce procureur me dit que je cherche un bouc emissaire il n y a meme pas eu d autopsie l enquete de flics dit qu il n y avait pas de medecin sur place donc ils ont fait la prise de sang le lendemain alors qu il y avait un medecin sur place ce medecin m a fait un certificat attestant sa

  2. isabelle dit :

    presence ,la date de deces de mon fils n est meme pas la bonne date celui qui a pousse mon fils au suicide a 6 suicides autour de lui et sa n inquiete personne et j en passe j ai ecrit au president rien ne bouge voila la justice a 2 balles ,un suicide est plus facile pour une enquete et tellement plus simple pour tous ces magistrats c est l ecoeurement ,ils ont fait paraitre des photos de mon fils sur internet meme bebe, mais classe sans suite sa changera peutetre que sa leur arrivera a eux

Laisser un commentaire