• Accueil
  • > autopsie pour recherche de crime (5)

autopsie pour recherche de crime (5)

 Yohan a eut une autopsie et pour «  RECHERCHE DE CRIME »                                                                            Sachez que le jour des vingt ans de mon fils, c’est-à-dire le sept mai 2004, en fin de matinée, alors que mon garçon est dans le coma et que son état de santé est stationnaire. Yohan est donc VIVANT et les gardiens du quartier disciplinaire de la maison d’arrêt de Seysses, téléphonent au légiste qui sera appelé après le décès de Yohan à réaliser son autopsie. Dans quel but ? Et croyez vous normal que ceux qui avaient la responsabilité de la vie de mon enfant, mais aussi les seuls qui pouvaient l’approcher discutent avec le légiste du vivant de mon garçon ?… Par contre ils ne m’appelleront jamais à moi, sa mère qui suit restée continuellement à son chevet, pour prendre des nouvelles de la santé de mon garçon…Il me semble que par soucis d’intégrité la justice aurait dû interdire à ce médecin légiste de réaliser l’examen post-mortem de mon enfant ! Mais non ! La juge m’écrira que cette conversation téléphonique est :« UNE ERREUR MATERIELLE »  Si vous, vous comprenez ce que cette magistrate entend par là expliquez moi le, car moi je suis dépassée ! 
  DANS L’AUTOPSIE : Dans le paragraphe étude des vêtements : Le légiste parle de la chemise hospitalière, alors que les enquêteurs ont gardés les vêtements que portait mon enfant au moment du drame dans ce but.
Dans le paragraphe sur le côté médical : Il y a une affirmation fausse et qui fournit un mobile au suicide.
 
Affirmation qui sera démontée par la toxicologie réalisée sur un département éloigné par des experts et médecins digne de ce nom et qui affirment le contraire de ce qui est écrit dans l’autopsie.

 
A force de me battre la juge m’enverra un écrit sur lequel figure : que le légiste a fait la contre expertise de son autopsie et sur ce papier il affirme le contraire de ce qu’il retranscrit dans son autopsie (dans le paragraphe médical) mais sans aucune explication sur ce revirement complet qui du coup ne fournit plus d’alibi à un « chantage au suicide qui aurait mal tourné »… 
 
Mais les problèmes avec l’autopsie ne s’arrêtent pas là!  Une autopsie ne doit elle pas être basée que sur des preuves médicales ou scientifiques? Un légiste peut-il écrire sur un papier si officiel des choses non fondées ou des « on dit »? Cet examen post mortem n’est-il pas établi pour savoir sans l’ombre d’un doute ce qu’à vécu la victime et entrainé le processus mortel ? Moi c’était ce dont j’étais persuadée, avant… 
 

 mail: helenebourt@hotmail.fr
                      
          
             
 
                                                                                         
                                                            
                                                                                        
                                                                                                                                 
                                                                                                                                                                                             

                                                                                                                                                                                                                                                                                     

                                                                                                                                 

                                                            

                            

             

      

   

 

Une réponse à “autopsie pour recherche de crime (5)”

  1. assemien jean luc dit :

    j aimerais savoir comment on procede a l autopsie d un cadavre

Laisser un commentaire