A propos

yophotodossier.jpg5 octobre 2006

  C’est mon fils Yohan, un jeune homme plein de vie et quand elle s’ouvre enfin devant lui plusieurs hommes arrivent dans son dos et armés, il l’attaquent lâchement dans le but de lui enlever la vie, c’est ce dont je suis persuadée et la justice ne veut rien élucider. Comment vivre ça lorsqu’on est maman ?  La justice Toulousaine voudrait que j’accepte que pour moi la loi ne soit pas respectée, et que le dossier médical de mon fils je ne l’ai jamais. Pourquoi la loi Kouchner ne serait t’elle pas faite pour moi et pour mon fils que je chérissais et que je chéri tant ? Il faut aussi que j’admette que ceux qui auraient découvert mon fils changent mille fois d’avis sur les conditions, la position du corps et l’endroit précis ou mon garçon aurait été découvert. Et qu’à la fin je me contente d’un endroit des plus vague ou c’est impossible à réaliser et Yohan aurait perdu la vie là, (sans faire exprés puisqu’il voulait vivre), et dans un endroit ou c’est totalement irréalisable… Il faut aussi que j’oublie les traces de son lâche assassinat sur le dos de son crâne, et que j’arrête d’embêter notre justice avec le fait que certains examens détiennent des vérités, ou bien la lettre d’adieu qui ne reflète en rien mon fils et qui porte l’écriture de deux personnes, celle là aussi faut que je l’oublie pour faire plaisir à notre justice, et bien sur que j’efface de ma pensée que les seuls à pouvoir assassiner mon fils ont eut une conversation téléphonique avec le légiste du vivant de mon enfant, ou bien que ses assassins présumés ont voulu par deux fois réduire en cendre le corps de Yohan n’hésitant pas à usurper ma place de mère et même à faire un faux en mon nom.Et tant tant de choses sur lesquelles la justice voudrait que je renonce à demander la vérité, il faudrait que j’oublie quelles ont éxisté…Mais ça ce n’est pas moi, moi je me battrai comme mon fils l’aurait fait si les rôles avaient été inversés, si cela avait été moi qui ait été lâchement assassiné… Donc même si pour moi notre justice est un monument d’injustice , jamais je ne lacherai le combat. Je ne jouerai pas comme elle au trois petit singes: Je ne vois rien, je n’entends rien, je ne dis rien…Moi je veux la vérité! Moi je veux savoir! Moi je ne suis pas pour courir le risque de laisser des assassins libres, et ainsi pouvoir faire d’autres victimes! Puis mon fils est mort, ceux qui lui ont oté la vie doivent être puni même si cela ne plait pas à notre injuste justice!

Laisser un commentaire